Vêtements de travail : opter pour des chaussures de sécurité

Des études ont montré que près de sept pour cent des accidents professionnels touchent les pieds. Les chaussures de sécurité sont ainsi un accessoire de protection essentiel pour se protéger d’une part et ne pas entraver le bon déroulement du travail d’une autre.

Le port de chaussures de sécurité : une obligation selon la loi

La loi stipule que les dirigeants sont dans l’obligation de fournir à leurs employés des chaussures de travail adaptées aux activités qui leur sont assignées. Il en va donc de la responsabilité de l’entreprise de garantir à son personnel l’exercice de leurs fonctions dans des conditions favorables. Selon la loi, les salariés ont le droit de bénéficier de ces accessoires de protection en toute gratuité. Par ailleurs, les entreprises doivent pousser leurs salariés à porter ces chaussures afin de limiter les risques de blessures au niveau de la cheville, du talon et du pied en général.

A travers leur matériaux et techniques de fabrication, ces chaussures répondent aux normes de sécurité en mettant les pieds des travailleurs à l’abri des menaces et gênes suivantes :

  • l’écrasement grâce à une coque ;
  • la perforation via une semelle adaptée ;
  • la transpiration ;
  • les brûlures ;
  • le froid grâce à un système de fourrure interne.

Une sélection de chaussures de sécurité est proposée par les fabricants afin de répondre aux dangers auxquels les travailleurs sont exposés au quotidien. Il faut donc choisir en retenant des facteurs spécifiques à l’activité en question.

Si auparavant les chaussures de protection se voulaient inesthétiques, les nouvelles exigences du marché ont encouragé les enseignes à produire des modèles plus agréables à voir et à porter. Les paires disponibles dans les boutiques spécialisées allient esthétisme et sécurité. Désormais, ces accessoires pourraient facilement passer pour une paire urbaine.

De plus, ces fabricants attachent un soin particulier à confectionner des chaussures pratiques. On est bien loin des modèles lourds qui dissuadaient les travailleurs de les porter sur le chantier pour des raisons évidentes de praticité ! Par ailleurs, le critère du maintien optimal est bien respecté. Il est d’une importance telle qu’il évite les frottements occasionnant des blessures au niveau du pied.

Les normes spécifiques de sécurité

Tout comme la tenue de travail, les chaussures de protection sont aussi nombreuses que les normes de sécurité, chaque paire répondent à un travail spécifique :

  • les bottes de sécurité ;
  • les sabots de sécurité ;
  • les baskets de sécurité ;
  • les mocassins de sécurité

Ces grandes catégories sont divisées en petits groupes associés aux normes suivantes :

  • Norme S1 : Il s’agit de chaussures antistatiques reconnaissables à travers leur semelle résistante aux hydrocarbures. Elles sont également dotées d’un mécanisme de protection antichoc au niveau du talon.
  • Norme S1P : Ce modèle répond aux critères de la norme précédente avec une semelle spéciale anti-perforation.
  • Norme S2 : Cette catégorie utilise le même mécanisme de protection S1 et s’en distingue par l’ajout d’une tige hydrofuge spécialement conçue pour empêcher la pénétration de l’eau à l’intérieur de la chaussure.
  • Norme S3 : Cette norme partage les mêmes caractères que la norme S2. Cependant, ces chaussures sont aussi dotées d’une semelle anti-perforation.
  • Norme S4 : En plus des systèmes de protection S2, ces chaussures sont parfaitement imperméables.
  • Norme S5 : Les chaussures S5 sont similaires aux paires S5 avec pour différence une semelle spéciale anti-perforation.

Comment reconnaître des chaussures de travail de qualité ?

Pour garantir la sécurité au travail, il faut non seulement trouver des chaussures de protection, mais aussi vous assurer qu’elles sont de bonne qualité. Pour cela, le premier critère à vérifier est le confort. Avec des chaussures dans lesquels ils se sentent à l’aise, les travailleurs sont plus productifs. Plus encore, ils n’auront aucune raison de les retirer même au bout de plusieurs heures de productivité.

Cependant, pour un confort optimal, il est recommandé de choisir une pointure plus grande, surtout si vos employés sont amenés à passer la majeure partie de leur journée debout. Les pieds ont tendance à gonfler et même dans une paire à priori confortable, on se sent vite à l’étroit.

Nous souhaitons, pour finir, attirer votre attention vers le cas particulier mais fréquent des chaussures neuves. Lorsqu’elles n’ont pas été suffisamment portées, elles peuvent vite étouffer les orteils et handicaper le mouvement des travailleurs. Pour les assouplir, vous pouvez utiliser du papier journal ou un gabarit de cordonnier. Dans les cas extrêmes, appliquez de la vaseline sur la tige.

Comment améliorer l’efficacité des équipements industriels
Comment fidéliser ses clients en restauration ?