Comment garantir la sécurité sanitaire des aliments ?

Pour préserver la santé et la sécurité des citoyens, les autorités françaises et européennes ont mis en place un dispositif légal strict. Tout professionnel du secteur alimentaire, que ce soit pour l’élevage, la culture ou la conservation des aliments, est tenu de prendre un certain nombre de mesures sanitaires et hygiéniques.

Vérifier la température des produits

Les aliments préemballés et exposés sur les rayons des grandes surfaces sont des produits périssables. Les consommateurs doivent alors examiner les dates limites de consommation en vérifiant les délais de durabilité. Les plus expérimentés d’entre eux, notamment les professionnels de la restauration, attachent une attention particulière aux températures d’entreposage. Il suffit pour cela de lire les étiquettes. Les produits très périssables doivent être conservés à une température inférieure ou égale à 4°C pour un délai minimum de 3 jours. C’est le cas des charcuteries et des viandes vendues chez des artisans locaux. Sachez que les sondes de température, outils de mesure thermique, sont le meilleur moyen de vérification. Ce lien vous permettra d’en savoir plus !

Conserver les aliments congelés dans de bonnes conditions

Les produits alimentaires doivent être conservés dans des conditions optimales. Une exposition prolongée au soleil même à travers le coffre d’une voiture peut constituer un réel danger. Plus encore, en vous rendant en magasin, laissez les produits congelés et surgelés en dernier. Placez-les dans des sacs isothermes et essayez de les mettre au frigo le plus rapidement possible. Cependant, cela ne vous dispense pas de prendre les précautions nécessaires au moment de la préparation des repas, que vous soyez un particulier ou un professionnel de l’industrie alimentaire. Par exemple, un aliment décongelé ne doit en aucun cas être replacé dans le congélateur. Briser la chaîne du froid est la garantie de compromettre la qualité de vos produits même si vous utilisez une sonde de température.

Respecter les barèmes de stérilisation

Pour rester à l’abri des intoxications alimentaires, les barèmes de stérilisation doivent être respectés. Ces chiffres sont clairement indiqués sur les notices des appareils de cuisson comme la cocotte-minute par exemple. Néanmoins, même sans thermomètre professionnel, certains signes indiquent facilement l’état des aliments comme une odeur désagréable lorsqu’on ouvre les conserves, des traces de rouilles sur la boîte et une couleur suspecte.

Des précautions supplémentaires à prendre en compte

Maîtrisez les éléments disséminateurs comme les couverts sales et les mains porteuses de germes. Après avoir touché des aliments crus, lavez vos mains abondamment et nettoyez les ustensiles de cuisine par mesures d’hygiène. Conservez les aliments crus loin des aliments cuits ou prêts à être consommés. Faites cuire les aliments jusqu’à obtenir une température à cœur élevé. Le réchauffage au micro-onde ne suffit pas pour éliminer les germes pathogènes.

Comment améliorer l’efficacité des équipements industriels
Comment fidéliser ses clients en restauration ?