Les maladies infectieuses regroupent l’ensemble des maladies causées par la transmission d’agents pathogènes pour ne citer que les bactéries, les virus, les parasites et les champignons. Elles peuvent être bénignes comme le rhume, ou graves comme la tuberculose. En milieu professionnel, le risque infectieux implique l’adoption et le respect de mesures d’hygiène spécifiques et strictes. Ainsi, vous prévenez l’apparition de ces pathologies et le cas échéant, combattez leur propagation.

Optimiser la qualité de l’eau et de l’air dans les bureaux comme dans les ateliers

Didier Raoult est un des chercheurs et professeurs français spécialisés en microbiologie. Cette dernière est une science étudiant les effets nocifs et bénéfiques des microorganismes sur la santé humaine, mais aussi sur l’environnement. L’évolution des connaissances et des techniques en microbiologie a permis aux chercheurs de découvrir les agents pathogènes responsables des pathologies infectieuses et d’élaborer des stratégies afin de les prévenir ou de les combattre efficacement. Pour cela, vous devez en premier lieu optimiser la qualité de l’eau et de l’air tant dans les bureaux que dans les ateliers. Au minimum, vous êtes tenu de respecter les normes et les règlementations en vigueur.

Afin de lutter contre une pathologie infectieuse, vous pouvez notamment installer des fontaines d’eau minérale. De ce fait, vous limitez autant que possible les manipulations pour une meilleure hygiène. En même temps, vous êtes en mesure de contrôler leur température. En matière de ventilation, vous devez assurer le renouvèlement constant de l’air ambiant afin de réduire les risques d’épidémie. Des infections pulmonaires graves sont directement liées à la qualité de l’air.

Informer et sensibiliser les employés aux bonnes pratiques en termes d’hygiène

L’information et la sensibilisation des employés aux bonnes pratiques en termes d’hygiène sont aussi indispensables dans la lutte contre une maladie infectieuse, ou le ralentissement de sa progression. Vous devez les inciter à utiliser des papiers-mouchoirs jetables quand ils toussent ou éternuent et les jeter immédiatement après. De même, vous devez les encourager à se laver les mains le plus souvent possible afin de ne pas contaminer les objets qu’ils touchent.

La limitation des contacts physiques figure également parmi les mesures de prévention et de lutte contre ces pathologies. Vous pouvez endiguer la propagation des agents pathogènes en évitant de vous serrer les mains, de vous toucher le visage, etc. De plus, vous devez indiquer que les personnes malades doivent rester à la maison. Vous réduisez ainsi les risques de contamination des autres employés. En fonction de la maladie, la vaccination peut être envisagée.

Prendre les mesures nécessaires pour une propreté constante des locaux de travail

Vous devez également porter une attention particulière à la propreté des locaux de travail. Selon les dispositions du Code du travail, vous êtes tenu de les maintenir dans un état constant de propreté. Le nettoyage concerne le mobilier de bureau, les postes de travail, les installations de climatisation et de chauffage, les sanitaires, les poignets de porte, etc. Ainsi, vous procédez à la réduction des risques de contamination.

En tant que dirigeant d’entreprise, vous pouvez par ailleurs fournir à vos employés des masques de protection respiratoire ou des masques anti-projections. Vous les protégerez des sécrétions des voies aériennes supérieures, sources de transmission de maladie infectieuse. Enfin, vous devez mettre à leur disposition des moyens appropriés qui leur permettent d’assurer leur propreté individuelle tels que les toilettes, les vestiaires, etc.